Nationales et internationales...

02/06/2020

MAI 2020 : Tom LECOMTE, 1 an après…

posté à 14:57

… le terrible accident qui a bien failli lui ôter la vie, en ce 31 mai 2019, lors d’une séance d’entraînement en cyclisme, par la faute d’une conductrice irrespectueuse de la réglementation routière, lui coupant la route alors occupée à téléphoner. Un an jour pour jour et après une longue phase de rééducation, Tom vient d’annoncer sur les réseaux sociaux la fin de sa carrière sportive. Choix inéluctable. Ce 31 mai 2019 aura donc marqué la fin d’une construction triathlétique entamée il y a 6 ans pour atteindre le plus haut niveau, après une année 2018 riche en performance et en perspectives pour le futur. Aujourd'hui, Tom a toutes les qualités mentales pour rebondir et le soutien sans faille de sa famille. Je suis à la fois frustré de ne pas avoir eu la possibilité d’accompagner Tom dans son projet sportif de haut niveau mais heureux de le savoir vivant et autonome sur le plan physique. Je lui souhaite le meilleur pour la suite et d’atteindre tous ses objectifs de vie !!!

 


27/04/2020

AVRIL 2020 : la suite du confinement…

posté à 10:34

… et la décision en haut lieu de poursuivre cela jusqu’au 11 mai 2020. Ensuite, beaucoup d’incertitudes, d’interrogations à ce jour concernant la levée de ce confinement. Ce confinement, qui n’est autre qu’une réduction de libertés drastique, a été décrété en urgence, à la mi-mars, par une impréparation malgré des signaux, par un manque de moyens matériels multiples lié à des choix politiques… en vue de limiter au mieux la saturation des centres hospitaliers, de réanimation et ses conséquences. Le discours politique, journalistique (mainstream)… est aujourd’hui inaudible, parfois mensonger et génère un sentiment de colère, de révolte (calme pour le moment) chez certains. Il y a clairement un manque de pédagogie, de discours vrai, d’explications claires du pourquoi du comment ? C’est le flou total. Masques, tests, traçage, immunisation collective… Difficile de se projeter dans un avenir à court, moyen et long terme. Ce qui est évident, c’est que ce confinement prolongé impacte clairement la sphère psycho-fonctionnelle. Je peux le constater chaque semaine auprès des athlètes du « TEAM » par l’analyse d’un questionnaire spécifique et nos échanges. Il est donc fondamental en cette période inédite de rester structuré, accompagné dans une dynamique de santé (physique, morale), attentif à son alimentation, à son hygiène… et faire le point « avec soi-même », pour un futur meilleur pour soi et ses enfants avec peut-être un changement de trajectoire (collectif) nécessaire ?

 


31/03/2020

MARS 2020 : le début du confinement…

posté à 08:07

… suite à la pandémie de Covid-19 qui impacte la vie dans nos sociétés modernes. Le Monde est à l’arrêt, situation déroutante, anxiogène. Chacun y va de son analyse que ce soit sur les réseaux sociaux, ou dans les médias mainstream où la désinformation reste véhiculée. Un Monde qui a perdu ses repères. Un Monde déstabilisé par un manque de prévoyance, de préparation, de concertation et aveuglé par son système consumériste, du profit et donc par ses choix politiques. Cette crise sanitaire aura-t-elle un impact sur les consciences de nos dirigeants ? Ce confinement, qui impose une vie au ralenti pour un grand nombre, est bénéfique pour notre environnement ; un point très positif. Combien de temps va-t-il durer ? 4 semaines, 6 semaines, voir plus ? Vivre confiner, c’est également des tensions dans les foyers, un contexte psychologique parfois difficile, en cause la réduction de libertés, pouvant conduire à des gestes désespérés ou encore négativement impacter son état de santé. Nous sommes des « chasseurs-cueilleurs » à la base et non des sédentaires assistés, manipulés et confinés. Dans ce moment de vie si particulier, de privation de libertés mais cohérente à ce stade pour soutenir au mieux nos personnels hospitaliers, médicaux (déjà sous haute tension par le manque de moyens) et réduire la pandémie, il est important de rester structurer, attentif à son alimentation, à son hygiène, de maintenir une activité physique raisonnée, adaptée à chacun pour préserver, améliorer son système immunitaire, son fonctionnement organique et neuropsychique. Prendre le temps de la réflexion est également important. Comment faire pour devenir plus autonome, résilient dans le futur si un nouveau cas de pandémie se présentait ? Depuis quelques années de nombreux signaux d’alarme ont sonnés : canicules, tempêtes, inondations, incendies, pollutions, réchauffement climatique… restées plus ou moins sans réactions. Le Covid-19 aura-t-il une autre résonance ? A suivre…

Au début du mois de mars, certaines compétitions ont pu se dérouler. Les résultats des athlètes du « TEAM » par ordre alphabétique :

Philippe BERNARD – Semi-marathon de Nuits St Georges – a parcouru la distance en 1:35:43 (+38.9% du temps du vainqueur : Emmanuel DAVID), une performance négativement impactée par des crampes sur le dernier-tiers du parcours.

Alban GUILLON – 5 km de la Wantzenau – a terminé 19ème en 16:26 (+8.1% du temps du vainqueur : Florian FILIPPI), une bonne performance en adéquation avec l’état adaptatif du moment.

Alexandre KLEIN – Semi-marathon de la Wantzenau – a terminé 18ème en 1:16:17 (+15.9% du temps du vainqueur : Joan CHENAIS), une performance en deçà des attentes impactée entre autre par un état psychologique altéré.

Edouard VERSTRAETE – 10 km de Fleurbaix – a terminé 22ème en 32:16 (+8.3% du temps du vainqueur : Dieudonni NSENGIYUMUA), une bonne performance en adéquation avec l’état adaptatif du moment malgré un contexte climatique difficile.

 


25/02/2020

FEVRIER 2020 : Joachim PHILIPPS, la performance du mois…

posté à 14:03

… réalisée lors de l’IM 70.3 de Dubaï, en terminant 2nd M25-29 en 4:01:23 (27:52 en N, 2:11:00 en C, 1:16:51 en CAP), derrière Josh HOLMAN, mais qui en raison d’un problème technique de puce sur le segment N, comme de nombreux athlètes par ailleurs, n’a pas été classé. Joachim est donc pointé à ce jour à la 1ère place de son GA. Nous savons néanmoins que cette place attribuée n’est pas justifiée sur un plan purement sportif, Josh HOLMAN méritant cette dernière sans contestation. Joachim a réussi lors de cet IM 70.3 de Dubaï à exploiter le maximum de ses ressources et valider avec maîtrise et abnégation son état adaptatif du moment. Une grande satisfaction pour lui. A cette occasion, Joachim a apporté le 79ème podium du « TEAM » sur le circuit IRONMAN (Full, 70.3, 51.50, PRO & GA) depuis 2006. Sur ces 79 podiums, 32 victoires (3 en PRO et 29 en GA) sont à noter.

Les autres résultats du « TEAM » au cours du mois du mois de Février par ordre alphabétique :

Claude CAUVIN – Course du Soleil (19 km) – a bouclé la distance en 1:33:40 ; une nouvelle fois bien loin des attentes. Suite à cette nouvelle contre-performance, Claude a décidé de stopper la collaboration.

Antoine GUILLON – Championnat d’Alsace de Cross Long – s’est classé 24ème en 41:35 (+17.2% du temps du vainqueur : Théodore KLEIN), une reprise de la compétition encourageante.

Alexandre KLEIN – Bike & Run de Wingen sur Moder (16 km) – a remporté l’épreuve associé à Martial SCHMIDT en 50:45, en réalisant une belle séance TEST.

Cyril LECOMPT – Foulées Charentonnaises (15 km) – a terminé 18ème en 54:07 (+11.7% du temps du vainqueur : Clément GIRARD), une performance chronométrique en parfaite adéquation avec les objectifs d’avant course (3:35/km) et encourageante en vue du prochain marathon de Paris.

Jean-Charles MARCH – Course du Soleil (19 km) – a bouclé la distance en 1:38:38, en respectant le pacing planifié.

Laurent PERNOT – 10 km de St Just – a terminé 23ème en 38:31 (+13.7% du temps du vainqueur : Clément GIRARD), une performance légèrement en deçà des attentes.

Enfin, je souhaite un prompt rétablissement à Daniel PETRESCU, victime d'un grave accident de la route en Autriche la semaine passée.

 


30/01/2020

JANVIER 2020...

posté à 06:21

… la tradition des Vœux ne déroge pas à la règle. Avoir une bonne SANTE, physique et mentale, permettra d’assurer la réalisation des plus beaux souhaits individuels et collectifs, le partage, l’échange durant ces prochaines semaines et mois. Une prise de conscience individuelle et collective, quant aux choix des destinations de compétitions, d’équipements devra également être à la hauteur des enjeux pour la planète. C’est un processus mental compliqué car marqué de nombreux paradoxes. Nous devons penser à nos enfants, aux futurs générations car la situation, nous le voyons chaque jour, est bel et bien critique.

Les premières compétitions de préparation de l’année se sont déjà déroulées. Les résultats des athlètes du « TEAM » par ordre alphabétique :

Claude CAUVIN – Prom’Classic – a bouclé la distance en 43:32, validant son état adaptatif en compétition par déverrouillage de barrières psychologiques.

Alexandre KLEIN – Corrida du Nouvel An (7 km) – a terminé 8ème en 23:29 (+5.4% du temps du vainqueur : Stéphane GUEHRAR) en accord avec l’état adaptatif du moment.

Jean-Charles MARCH – Prom’Classic - a bouclé la distance en 49:38, un chrono en deçà des attentes.

Laurent PERNOT – Cross d’Arbent (6.8 km) & Trail Blanc de Mouthe (10 km) – s’est classé respectivement 9ème (en 43:57 ; +13.3% du temps du vainqueur : Charly SIBILLE) et 38ème (en 52:05 ; +23.9% du temps du vainqueur : Lucas BASSET), avec application et détermination.

Jérôme REY – 30 km Classique de Bessans – a terminé 33ème en 1:41:11 (+31.2% du temps du vainqueur : Antoine AUGER), objectivant son bon état adaptatif général du moment.

Edouard VERSTRAETE – Bike & Run de Jurbise (18 km) – a remporté l’épreuve associé à son frère Maxime en 58:00, en réalisant une belle séance de rythme.

 




» Consulter les archives

RSS



     

PhysioPerf

Altitude Training Solutions

Onlinetri

RG Films